Sr Marie-Pierre

La petite épouse du Christ

Premiers vœux de sr Marie-Pierre de la Résurrection et de la Miséricorde

En ce samedi 25 juin 2011, j’ai eu la joie de prononcer mes premiers vœux entre les mains du Père Daniel Blanc, délégué diocésain à la vie consacrée, entourée de mes frères et sœurs, de ma famille et de mes amis. Jour radieux, et occasion de rendre grâce pour tout le chemin déjà parcouru à la suite du Seigneur, pour sa tendresse et son soutien qui jamais ne m’ont fait défaut !

J’ai eu en effet le bonheur de grandir dans une famille aimante, profondément enracinée dans la foi, et d’être entourée par la présence de six frère et sœurs, qui ont apporté beaucoup de joie à mon enfance. Le Seigneur faisait partie de la famille, et donc de ma vie, et j’ai toujours eu la certitude de sa présence à mes côtés. Mais je n’ai pas pour autant toujours voulu lui consacrer ma vie, au contraire, puisque jusqu’à l’âge de 20 ans j’ai eu le désir me marier, pour vivre enfin ce grand amour dont je rêvais. Cependant, dans le secret, le Seigneur préparait mon cœur à un amour encore plus grand, qui le comblerait bien au-delà de ses espérances !

L’adolescence a été pour moi l’occasion d’approfondir ma foi et ma vie de prière, qui au fil du temps est devenue intense et vitale pour moi. Cependant j’étais toujours persuadée que j’allais me marier… jusqu’au jour où notre bien-aimé Jean-Paul II nous a quittés pour le ciel, en avril 2005. Ce week-end là, j’étais justement aux Pradiers, et la communauté avait organisé une nuit d’adoration pour accompagner notre Saint-Père. Je me suis sentie poussée à y rester toute la nuit, et voilà que vers 5 heures du matin, j’ai senti très fort dans mon cœur, à ma grande surprise, l’appel de Jésus à être toute à lui ! Assez vite, le jour même, j’ai pu lui dire oui, et une joie immense m’a habitée…

Puis je me suis mise en quête d’une communauté, et j’ai passé une année avec les fraternités de Jérusalem, afin de continuer mon discernement. J’ai bien failli entrer dans cette belle communauté ! Cependant, quelque chose me retenait, et j’ai décidé d’aller voir aussi d’autres communautés, « au cas où ». C’est ainsi que je suis arrivée ici pour un mois…et le Seigneur m’attendait, car tout de suite je me suis sentie « comme un poisson dans l’eau ». Je retrouvais notamment la présence si aimante de Marie, sa tendresse, sa douceur, qui ensoleillent chaque instant du quotidien.

J’ai donc posé définitivement mes valises ici en 2008. Depuis ce jour, je peux vraiment témoigner de la fidélité du Seigneur, qui a aplani beaucoup d’obstacles sur mes pas pour me permettre de marcher à sa suite. Je n’aurai jamais cru pouvoir être aussi heureuse en étant consacrée à Dieu ! C’est une paix et une joie profondes qui perdurent même dans les moments plus difficiles. Et le Seigneur, inlassablement, m’a renouvelé et confirmé son appel, d’abord pour la prise d’habit en 2009, et ensuite pour les premiers vœux cette année.

Me voici désormais la petite épouse du Christ, grâce à ces liens d’amour que sont les vœux de pauvreté, chasteté et obéissance. Joie profonde que cette invitation à tout quitter, à me donner tout entière, pour devenir amour au cœur de l’Église. C’est la grande aventure qui commence ! Je me confie donc à votre prière, pour que je demeure fidèle à ma mission d’épouse, que ce soit dans le secret du désert sur la montagne, ou dans les vallées pour y répandre le feu de l’Amour miséricordieux !

Sœur Marie-Pierre